The hour of secrets | Christophe Barratier: childhood nostalgia

Three decades after the adaptation to the big screen, by Yves Robert, of the glory of my father and you my mother’s castleChristophe Barratier proposes an adaptation of time of secretsthird of four volumes childhood memories, the autobiographical novel by Marcel Pagnol. For the director of showgirls, it is also a return to a part of his life. Interview.

Posted on 1is April

Marc-Andre Lussier

Marc-Andre Lussier
Press

Is there any particular motivation that prompted you to write the adaptation and direct this film?

I must first say that my maternal grandmother, with whom I lived in childhood, was a fairly well-known pre-war stage actress. [Marie Simonet]. In particular, he played in the south of France with Marcel Pagnol himself and his entire band. Pagnol’s universe is, therefore, intimately linked to my own childhood memories, especially since my grandmother told me many anecdotes. Since the schpuuntz, The Well Digger’s Daughter, the baker’s wife or one of the films of the trilogy of Mario It was on TV, you had to watch. However, I discovered the time of secrets later. As Pagnol recounted there the first time she fell in love, the adults around me must have considered that I was too young to read this story!




Est-ce à dire que vous avez lancé ce projet ?

Non, j’ai été approché par des producteurs qui m’ont demandé si j’aimais Marcel Pagnol. Je leur ai répondu que je n’en savais rien, étant donné qu’il est dans ma vie depuis que je suis né. C’est comme si on me demandait si j’aime respirer. Je leur ai dit que, connaissant l’œuvre entière, il y aurait forcément des choses qui proviendraient d’autres récits dans l’adaptation du Temps des secrets, car le livre est, en fait, une suite de petites chroniques et ne comporte pas vraiment d’intrigue. Et même si certains dialogues dans le film ne viennent pas de Pagnol, j’ai tenu à ce qu’on reconnaisse sa musique. Je sais d’instinct si ça fonctionne ou pas.


PHOTO FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILMS

Le temps des secrets raconte les premiers émois amoureux de Marcel Pagnol.

L’œuvre de Marcel Pagnol est-elle toujours pertinente en 2022 ?

Pagnol est intemporel. Même si le monde bouge, il y a des choses qui ne changent pas. Si vous sortez des centres urbains, vous allez vous rendre compte que le mode de vie auquel Pagnol fait écho est toujours bien présent. Et puis, peut-être est-ce à cause du confinement, je sens que les gens ont besoin de reprendre contact avec eux-mêmes et avec la nature. Quel que soit notre niveau social, notre âge ou notre culture, nous avons tous en commun nos blessures d’enfance. Elles sont les mêmes partout. Pagnol a réussi à trouver comment traduire l’universalité du monde de l’enfance.


PHOTO FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILMS

Christophe Barratier sur le plateau de tournage

Même si vos deux œuvres précédentes, L’outsider et Envole-moi, étaient plus contemporaines, vous avez établi votre réputation grâce à des longs métrages comme Les choristes, Faubourg 36 et La nouvelle guerre des boutons. Avez-vous un penchant particulier pour les films d’époque ?

Je ne suis pas nostalgique du passé, mais nostalgique de mon enfance, ça, oui. Je dois avouer que le cinéma a toujours été lié à cette période de ma vie. Il y avait ma grand-mère, mon oncle aussi [Jacques Perrin], and I immersed myself in this universe where I realized, thanks to the photos that covered the walls of my grandmother’s house, that it was a world where you could dress up and do anything. It was the dream, the total change of scenery. My period films weren’t made to say that they were much better before, but rather stem from nostalgia for my own past.


PHOTO PROVIDED BY METROPOLE FILMS

movie scene the time of secretsstory of Marcel Pagnol adapted to the cinema by Christophe Barratier

What do you want by offering the public a film like the time of secrets ?

My ambition is simply to tell a great story and make the viewers have a good time with the family. This film can also contribute to making Marcel Pagnol’s work known to new generations. I think I will enjoy meeting the Pagnol family at The time of love. Can be…

the time of secrets is on display

Leave a Reply

Your email address will not be published.